UN TECHNICIEN DU BLOC OPÉRATOIRE DE SOKONE VICTIME D’UN GRAVE ACCIDENT DE TRAVAIL

0
Publicités
Publicités

Un technicien en maintenance a été évacué à l’hôpital principal de Dakar après avoir été victime d’un grave accident de travail survenu au niveau du bloc opératoire du centre de santé de Sokone (Foundiougne), a appris l’APS samedi de source médicale.

Publicités

’’Le technicien en maintenance a eu de graves brûlures corporelles vendredi à la suite de cet accident de travail qui a nécessité son évacuation à l’hôpital principal de Dakar, une structure sanitaire plus apte à prendre ces cas de brûlure’’, a indiqué cette source.

Elle a par ailleurs signalé que le chauffeur de l’ambulance du district sanitaire de Foundiougne avait été victime « en début de semaine d’un accident de la circulation qui a causé d’importants’’ dommages matériels sur l’ambulance et des blessures chez son conducteur.

L’ambulance s’était renversée à l’entrée de la commune de Foundiougne lors de son voyage retour de Touba (centre) où il s’était rendu pour transporter des prélèvements de cas contacts Covid-19 pour des analyses au niveau du Laboratoire mobile de l’Institut pasteur de Dakar (IPD), délocalisé dans cette ville.

’’Le chauffeur a eu des blessures légères qui ont malgré tout nécessité également son évacuation au centre hospitalier régional de Fatick pour des examens radiologiques plus approfondis », a-t-on ajouté de même source.

Aux dernières nouvelles, le conducteur de l’ambulance se « porte mieux et a même quitté » le centre hospitalier régional.

Le président fondateur de l’Institut de recherche en santé de surveillance épidémiologique et de formation (IRESSEF), le professeur Souleymane Mboup, a recommandé récemment que les capacités des acteurs de la logistique de santé soient renforcées, pour la sécurisation du transport des échantillons vers les structures de diagnostic biologique, dans le cadre notamment de la pandémie de la COVID-19.

La sécurisation du transport des échantillons infectieux est « une nécessité vitale » au Sénégal, en vue d’assurer la sécurité des transporteurs, des manipulateurs et de l’environnement, particulièrement dans le contexte actuel de propagation du coronavirus, a-t-il affirmé.

Le professeur Mboup s’exprimait en marge d’une session de formation sur « le transport des échantillons infectieux », conjointement organisée par la Direction de la prévention du ministère de la Santé et de l’Action sociale et son Institut.

APS.SN

AB/BK

Publicités

Leave A Reply

Your email address will not be published.